Le Culte des Fora, la Vacuite des Agora et le Regne des Fiascos !


Notre propension africaine a singer les manifestations intellectuelles des pays occidentaux et développés amusait autre fois.

Désormais elle doit inquiéter et ce pour trois petites raisons a mon sens.

1- La culte des fora n’est-il pas une fuite en avant face a des problèmes bien connus, réels et en expansion. A quoi bon entretenir le mythe de la résolution de problèmes politiques, économiques et sociaux par la mixte conjonction des méthodes antiques grecques (voir d’ailleurs que la Grèce a bien change depuis a force de plus parler que faire, long déclin a travers les ages) et de l’héritage suppose de l’arbre a palabres de nos contes traditionnels.

Le monde a change. Il est au regroupement mais pour agir. Penser oui mais avec des débouchés pour panser les maux de la société et non dépenser le fruit du labeur du citoyen presque exsangue.

2- La vacuité des agora

Se rassembler c’est bien. C’est entretenir le lien. Cultiver l’intelligence. Développer la concertation. Mais ce n’est utile que si les rendus opérationnels existent.

Réflexion. Conception. Adoption. Opération. Évaluation. Re dynamisation. Oui.

Séances. Dépenses. Absences. Non.

La Chine, L’Inde, le Bresil, l’Afrique du Sud et les pays arabes tiennent moins de conférences sur un an qu’un seul de nos ministères en afrique subsaharienne sur un mois. Cela n’est pas acceptable.

Surtout cela pose la question de la vacuité chez nous des agora utilisées chez les autres pour ce travail intellectuel de vision qui doit alimenter l’administration. Partis politiques, chambres de commerce, groupements professionnels, syndicats, associations sont devenus des clubs, des coteries, des hameaux de la pensée mais des temples de la deblateration ou dans le confort, on s’accroche aux ersatz du vrai pouvoir.

3- Le règne des fiasco

Annonces comme puissances naturelles d’une Afrique futur géant du monde du 3eme millénaire, ou se trouvent l’Algérie, l’Egypte, la Guinee, le Nigeria, la RD Congo, l’Angola ? En termes de gouvernance, de développement et de promotion de l’homme (je n’ose pas dire bonheur).

Pourquoi le Cap Vert, le Ghana, la Tunisie malgré ses fragilité post Ben Ali, le Kenya, la Tanzanie avancent-ils mieux ?

Ce que nous ne faisons pas est pire que tout ce que nous reussirions si il s’agit de trahir nos devoirs et de nous mentir.

C’est ainsi qu’une nation du Golfe de Guinee, jadis érigée en quartier latin de l’Afrique, se gargarise désormais d’un taux de réussite au Baccalauréat de 15 a 20%. Dans l’indifférence absolue de ses fils, persuadés que demain sera meilleur qu’aujourd’hui sans bouleversement structurel. C’est comme cela que 47% des sénégalais sont pauvres mais qu’on érige des monuments a des milliards de francs avec comme symbolique, la main tournée vers les Ameriques.

Aimons nous les uns les autres implique, aimons nous nous mêmes pour pouvoir aimer convenablement l’autre.

Halte au conférences, aux forums, aux ateliers finances avec l’argent public. Non a ces événements qui en 3 jours engloutissent de quoi construire et équiper 10 écoles et maternités.

La subite disparition d’Olivier Ferrand nous rappelle que le role de l’intellectuel ce sont les idées, les concepts. Le role du politique c’est leur traduction en faire-faire, en stratégies. L’administration doit transposer, exécuter, rendre efficace. Qu’on l’y amène sinon bonjour le millénaire.

Le Culte des Fora, la Vacuite des Agora et le Regne des Fiascos !

Une réflexion sur “Le Culte des Fora, la Vacuite des Agora et le Regne des Fiascos !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s