Réflexions comparatives sur l’Egypte, l’Afrique Subsaharienne et le Bénin


Mohamed Morsi sur la touche, ça ne règle pas tous les problèmes mais ça en évacue un. Ca ne réhabilite pas Hosni Moubarak mais ca dediabolise quand même certains pans de son action contre ce groupe de (cons de) Freres Musulmans.

El Baradei sur le devant, ca peut rassurer l’international mais ca ne masquera pas longtemps l’absence d’un véritable leadership politique. L’Égypte est vraiment face a son destin et doit trouver des hommes pour l’incarner.

Ma conviction est que ce pays en lui-même et au vu de la geostrategie, ne dois pas etre soumis a un système de démocratie libérale occidentalise. C’est la Terre des Pharaons et il faut se souvenir que ces derniers ont duré en concédant intelligemment au peuple des droits et libertés fondamentales et en lui assurant du pain. Sinon ils vacillaient.

Enfin, Morsi c’est aussi plus de 8 milliards de dollars dilapidés on ne sait comment. A force ca finit par ressembler a certaines personnes que nous connaissons dans nos pays …

Ceci dit les théâtres n’étant pas les mêmes en Afrique Subsaharienne, les opérations de curetage politique ne sauraient être similaires.

Prenez par exemple les transitions démocratiques des années 1990. Aucun des pays arabes n’y avait été soumis. C’est donc leurs premiers gestes de détermination citoyenne forte depuis pratiquement le début du XXeme siècle pour certains.

On constatera aussi que le modèle des conférences nationales a été répliqué a partir du Benin mais a échoué dans la plupart des pays qui l’ont repris.

Et au Bénin même, on se demande des fois si c’est une réussite puisqu’il nous faut aujourd’hui mener les mêmes combats plus de 25 ans après.

Des combats qui s’appellent lutte contre la gerontocratie politique sclérosée et liberticide à ses heures, promotion d’une véritable option de développement économique et social visionnaire et équitable, libération des rêves d’évolution des jeunes et des femmes.

La violence et les militaires que certains rêvent de voir venir ne nous serons en rien utiles. Je condamne fermement ce type de propositions.

Quand on est pas capable de broncher face à la LEPI et au KO électoral, on évite de bomber inutilement le torse.

Pour une vraie transition, faisons violence sur nos silences coupables et militarisons plutôt notre conscience en vue de préparer le chemin, les sujets et les hommes du vrai changement.

Réflexions comparatives sur l’Egypte, l’Afrique Subsaharienne et le Bénin

Une réflexion sur “Réflexions comparatives sur l’Egypte, l’Afrique Subsaharienne et le Bénin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s